La fiancée du désert, Nathan 12+

En rédigeant ce texte, j’avais plusieurs envies :

- Celle de parler d’un désert authentique où l’on ne trouve pas que des dunes.

- Celle d’évoquer cette chose infiniment précieuse qu’est l’eau (pourquoi diable les jeunes ne savent-ils plus avaler que des boissons sucrées et/ou parfumées ?).

- Celle enfin (et non des moindres) de faire en sorte qu'un des personnages, dont tous se méfient pourtant, devienne grand car il va tenir parole (geste sacré chez les musulmans).

fianc_e__blog__12

Il s'y rajoute à voix basse, tel un filigrane, mais qui n'en constitue pas moins le coeur du livre ( ! ), un regard sur la "civilisation" et ses jugements en fonction de l'origine de chacun.

Du "bédouin en tunique et sandales" ou du "civilisé fasciste européen" qui est le barbare ?

Lecteurs dont les ancêtres viennent de pays lointains soyez fièrs de vos origines !  La grandeur ne dépend pas d'où nous venons, mais de nos capacités à vivre en vérité et conscience dans le monde réel qui nous entoure, sans artifice et sans magie... Avec seulement comme il est dit dans ce livre "avec un poignard et de l'eau".

Osons traverser nos déserts intérieurs pour grandir !  Tel est pour moi le résumé caché sous les sables ce livre.

Alors aimerez-vous la compagnie de la belle Sara Di Cordillo ?

(Je suis personnellement tombé instantanément amoureux de l’illustration de Raphaël Gauthey. Dieu quel talent admirable ! )

Fond sonore conseillé : la symphonie fantastique de Berlioz !

Extrait_Symphonie_fantastique_mp3

Que tous les volontaires chaussent leurs sandales !

* Prix 2007 du Territoire de Belfort

* Sélection 2008 du Prix ados de la Ville de Rennes

* Sélection 2008 du Prix ados de la Ville de Vannes

* Prix Marguerite Audoux 2008

* Prix 2008 LATULU du Maine et Loire.